pour plus de progrès social et écologique

Publié le 23/07/2020
par Cobfédération / LD

Pour limiter les dégâts de la crise, une relance nationale, coordonnée au niveau européen est nécessaire.

Cette relance devra articuler efficacités économique, sociale et écologique. Pour cela, les États membres peuvent s’appuyer sur la politique monétaire européenne leur permettant de s’endetter à bas coût.
Une dette publique élevée n’est pas risquée si celle-ci participe à l’investissement de biens publics communs et stimule l’investissement des entreprises. L’urgence n’est donc pas à stabiliser la dette par la fiscalité, mais de répartir plus justement les efforts de chacun. Découvez l'analyse et les propositions de la CFDT