Santé/déconfinement : une implication nécessaire de la démocratie

Publié le 06/05/2020 (mis à jour le 11/05/2020)

Aujourd'hui, pour la CRSA (Conférence Régionale de Santé et de l’Autonomie) de Nouvelle Aquitaine il est devenu impératif de se saisir du suivi du déconfinement. Les enjeux sont nombreux.

En Nouvelle-Aquitaine comme dans les autres régions, les instances de démocratie en santé ont été tenues à l’écart, sans être consultées, ni même directement informées jusqu'ici. Depuis la fin de l’urgence initiale marquée par le début de la diminution du nombre de personnes en réanimation, la Conférence Régionale de Santé et de l’Autonomie (CRSA) a décidé de se manifester à nouveau. La CFDT Nouvelle-Aquitaine est partie prenante. De concert avec deux autres CRSA, celles des Pays de la Loire et de Bretagne, nous avons ainsi adopté deux avis sur le déconfinement. Ces avis ont été transmis outre le Directeur général de l’ARS (Agence Régionale de Santé), à la Préfète de région, au président du conseil régional, aux présidentes et présidents des conseils départementaux, à tous les parlementaires et, pour le deuxième, aux maires par l’intermédiaire de leurs associations départementales.
Aujourd'hui, pour la CRSA de Nouvelle Aquitaine il est devenu impératif de se saisir du suivi du déconfinement. Les enjeux sont nombreux. Plus que jamais l’implication de la démocratie en santé est nécessaire. Nous souhaitons le faire en lien avec l’ARS, mais aussi en lien avec l’ensemble des pouvoirs publics, en coordination avec les Conseils Territoriaux de Santé (CTS), les conseils départementaux pour la citoyenneté et l’autonomie (CDCA) et les représentants d’usagers dans les établissements.

Notre région a eu la chance d’être beaucoup moins touchée jusqu’ici par le covid-19. Mais elle est touchée tout aussi fortement que les autres régions par les conséquences sociales et économiques du confinement. Réussir un déconfinement adapté aux réalités territoriales, c’est savoir faire preuve collectivement de cohérence, de transparence et d’accompagnement. Nous devons en effet inventer de nouvelles façons de travailler.